Defi 11 les cloches

La cloche a retentit.
Il était une heure du matin. Le glas a continué de remplir la nuit. Il a sorti les villageois de leur sommeil. Ça faisait des décennies que ce son n’avait pas été produit par la petite église orthodoxe.

Martina a regardé à travers une rainure de ses volets. Sa fenêtre du premier étage donnait sur le parvis. Elle put distinguer que la porte de la maison de dieu était ouverte. L’intérieur était éclairé. Personne dehors. Elle vit l’épicerie de la place s’éclairer.

Maurice, l’épicier venait de descendre dans sa boutique, réveillé par le son de la cloche qui continuait de plus belle.
Il regarda à travers le judas de sa porte. retourna derrière son comptoir, mit une balle dans son fusil de chasse, et retourna observer au judas.

Monsieur Vladimir, le maire de la bourgade avait enfilé son peignoir. Son garçon de chambre était déja dans le couloir.
Un échange de regard confirma qu’aucun des deux ne comprenait ce qui se passait.
_Passe par la porte de derrière. Selle mon cheval et galope à Petrouivisk. Là bas tu préviendras les guetteurs qu’il se passe quelque chose d’anormal ici. Qu’ils envoient la garde du compté.
Il rassura sa grosse. Puis prit une inspiration. Et sorti de chez lui, en peignoir. Il fit quelques pas sur la place. Maurice le rejoignit armé de son fusil. Un échange de regard confirma qu’aucun des deux ne comprenait se qui se passait.

On sentait que les maisons entourant la place s’étaient réveillées. Plein de regards, cachés derrières des volets convergeaient sur eux. Ils s’approchèrent de l’entrée de l’église.

Malgré le vacarme de l’église les sabots d’un cavalier sur les pavés firent se pousser les deux hommes. Le cavalier noir descendit de sa monture sur le pallier de l’église et entra dans ce lieu sacré.

Trente seconde plus tard La cloche s’éteignit. Martina avait rejoint les deux hommes à l’extérieur. Ils entrèrent prudemment dans l’église.
Le cavalier apparu
_Bonjour, je suis Kraeing. Le nouveau informaticien du diocèse. Je suis désolé pour le dérangement, nous testions un système de détection incendie dans l’église qui a 200 ans d’avance sur notre époque. La cloche a sonné pour donner l’ordre d’évacuation de l’église, et la porte s’est ouverte pour faciliter la sortie. Sauf que là, il y a un un soucis, c’est une alerte intempestive. Veuillez m’excuser.

Monsieur Vladimir regarda Kraeing dubitatif mais rassuré, tout en allumant un cigare sous le détecteur de fumée.

La cloche a retentit.

Rappel, les défis sont regroupés sur http://defi-ecriture.tinad.fr/

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://blog-du-grouik.tinad.fr/trackback/269

Fil des commentaires de ce billet

Page top