Le royaume de Tobin -- Lynn FLEWELLING

IMAG0092b.jpg

Acheté un peu au hasard chez le libraire, Je me disais qu’un peu de fantasy me ferait plaisir, et aussi parce que les dates d’éditions n’étaient pas très éloignées. Je pensais cependant qu’il n’y avait que deux tomes, c’est pendant que je lisais le premier que le troisième est sorti.

Alors ouais, pour ceux qui sont pas fans de fantasy, ça ressemble au seigneur agneaux... Oui mais avec toutes les espèces (elfes, nains, orques) en moins. Pour le moment (moitié du deuxième tome), le royaume de Tobin ne comporte que des humains, quelques magiciens et une sorcière. Autre différence avec Tolkien: l’auteur exploite le coté graveleux de son univers: Un chevalier avoue son homosexualité avec un écuyer. La sorcière explique des tours à un magiciens en échange de "dépannages". etc...

Le pitch By "J’ai lu:"

Selon une ancienne prophétie, le royaume de Skala connaîtra la paix et la prospérité aussi longtemps qu’une reine guerrière en occupera le trône. Mais l’usurpateur compte bien y mettre un terme, en éliminant toutes les prétendantes à la couronne. Pour protéger Tobin, l’ultime héritière d’une longue lignée de souveraines, une sorcière use d’une magie ancienne et interdite pour la transformer en garçon..... Mais à quel coût!

L’avis de Gnieark (qui commence le deuxième tome) :

Long, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, il a bien fallu que je me force pendant une cinquantaine de pages, mais je ne regrette pas, c’est génial. A lire!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://blog-du-grouik.tinad.fr/trackback/783

Fil des commentaires de ce billet

Page top