test de Teamspeak

myvoice.jpg

Je cherche des alternatives à skype pour l’enregistrement des podcasts parceque:

  • Le logiciel "Pamela" qui nous servait à l’enregistrement... était en période d’essai.
  • Le son est tres déformé par skype [1].
  • Skype est très bien pour du téléphone et de la visio mais est trop limité.

Ce billet sera suivi dans les prochains jours par un test de mumble, concurrent libre de teamspeak.

Teamspeak m’a été conseillé par Ellny. Il est surtout destiné à être un canal de communition pour les équipes de jeu en ligne (Worl of wardcraft) et n’est peut être pas très connu en dehors des cercles de gamers... mais bon... pourquoi ne pas s’en servir à autre chose.

Le serveur teamspak

Vous en trouverez tout prets gratuits ou à louer mais comme j’aime bien tout maitriser, j’ai installé la version serveur sur la debian qui héberge ce blog.

Une version windows du serveur existe cependant pour les moins geeks.

Pour l’explication de l’installation du serveur ts3 sous linux, je ne ferai pas mieux que ce tutoriel sur le blog de ligams.com : http://www.ligams.com/Publications/Linux/Installer-un-serveur-Teamspeak-3-TS3

Le client teamspeak 3.

Disponible sous à chaque fois en 32 et 64 bits sous windobe, Apple, linux, ios, Android (en béta, manque certaines fonctions). Vous pouvez le télécharger sur cette page. http://teamspeak.com/?page=downloads

A l’utilisation ça ressemble à un client IRC (ce qui signifie que c’est complet mais pas très user-friendly). On se connecte à un serveur (au choix) il a des channels. certains ouverts d’autres avec des mots de passe etc...

teamspeak-client-first-connect2.jpeg

Au niveau de la qualité audio c’est nickel [2]. Je vous laisse juger par vous même:

Cependant, en duo, skype est plus sympa. Je m’explique: Teamspeak coupe le micro en dessous d’un seuil sonore. C’est idéal lors d’une conférence à 15 gamers en réseau pour ne pas entendre les 15 machines à laver ou autres fonds sonores des participants. A deux, par contre, le fait de ne rien entendre lors des silences est un peu déstabilisant. De plus avec ce système, si on s’éloigne du micro (le temps d’aller chercher de la drogue pour enregistrer un podcast par exemple), de loin le correspondant ne nous entends plus puisque le micro ne se déclenche pas.

Il y a un mode anti echo qui n’est pas activé par défaut. (pas testé du coup). Mais l’idéal est d’être au casque avec teamspeak.

Fichier audio intégré

Le temps de latence est assez élevé (0.5 s, mais ça ne se remarque pas).

Autre petit avantage de teamspeak: Il ne demande rien d’intrusif aux utilisateurs, juste un pseudonyme. [3]

Quelques mots sur le modèle économique.

Teamspeak n’est pas open source. c’est un programme propriétaire. Les fonctions ont l’air débloquées presque totalement en licence non commerciale. Ils gagnent leur beurre sur des licences commerciales et de la location de serveurs teamspeak. Mais ils permettent quand même de bien profiter gratuitement d’un outil puissant. J’adhère.

Peut etre que le podcast qui sera publié dans deux semaines aura été fait avec teamspeak!

Notes

[1] avantage: la qualité est correcte meme avec du matos pourri et de l’écho inconvénient. c’est un peu nasillard

[2] Bon faut dire que la partie serveur de teamspeak, je l’ai installée sur une dédibox, je n’ai pas de soucis de bande passante ou de débit moisi

[3] Sauf pour obtenir (gratuitement) une licence non-commerciale serveur teamspeak avec la pluspart des fonctions débloquées, là il faut décliner son identité et adresse

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://blog-du-grouik.tinad.fr/trackback/730

Fil des commentaires de ce billet

Page top