la crème à base de cellules de foetus, immoral?

Entendu sur RTL, où ils n’ont pas vraiment fait de travail de journalistes neutres, puis lu à droite et à gauche.

La crème anti-ride à base de cellules de fœtus, Immoral? Non, mais futile, et peut être contraire à une éthique.

En quoi serait-ce immoral? J’ai entendu et lu ce propos. "Immoral" qualifie quelque chose que ma morale m’interdit de faire en fonction de notre notion du bien et du mal. Si nous partons de l’hypothèse que la "récolte" du fœtus n’a pas été source d’incitation à l’avortement, ni d’aucune aucune atteinte morale ou physique à qui que ce soit. Rien de mal. Ah si peut être, ça vient d’un corps qui aurait pu vivre. Le rite funéraire et le respect des morts communs à plusieurs religions. Un reste de culture catholique dans notre civilisation d’athées.
Ayons une définition de l’existence à la Descartes. Ce corps (le foetus) n’a pas vécu car il n’a pas été conscient. Il faut vivre avant de mourir et donc il ne peut pas être mort. Ne cherchez pas ce syllogisme n’est pas tordu. Donc rien de mal, rien d’immoral.

Contraire à une éthique. Pour expliquer que c’est moral (du moins que ce n’est pas immoral) Je suis parti d’une hypothèse, celle que la "récolte" était faite en respectant une certaine éthique. Alors là, effectivement on peut se demander si des dérives ne sont pas trop probables. Vol de fœtus, incitations à l’avortement etc... On peut tout imaginer. L’interdiction en Europe des produits issus du corps humain est je pense lié au risque de dérives sur l’éthique. Mettons d’un coté ce qu’apporte le produit, et mettons de l’autre le risque de dérive (un risque par définition est le facteur d’une probabilité et d’une gravité de l’événement indésirable). Face à la futilité (çà c’est subjectif) de la crème antirides; le risque prime. En gestionnaire des risques on doit s’y opposer. Et il ne serait pas éthique pour une autorité d’autoriser la crème anti-ride à base de cellules de fœtus vu le risque de dérive.

Immoral? Non, nous l’avons vu, mais contraire à l’éthique. Cependant dans le cas de l’utilisation de fœtus pour des traitements des grands brûlés. ce ne sont plus les mêmes poids dans la balance.

Moi ça ne me dégoutterait pas en soit de savoir qu’un produit vient du corps humain ou d’un fœtus. C’est la manière dont c’est produit ou récolté (je ne trouve pas le terme) qui pourrait gêner ma conscience. Concernant la crème antirides, je dois être trop jeune et trop masculin pour me sentir concerné.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://blog-du-grouik.tinad.fr/trackback/324

Fil des commentaires de ce billet

Page top