Essai Fedora10

installation

ça m’a pris, envie de virer mon ubuntu 64 bits pour tester une fedora. Comme je ne trouvais pas de cd, je l’ai mis sur un dvd.

Préalablement, j’ai poussé les dossiers de mon profil sur le disque dur de données. j’insère la galette, reboote, ça commence mal, le clavier ne marche pas sur la premiere page.

en fait il marche à partir de la suivante.

L’installation est en mode graphique (avec la souris) , comme c’est le cas pour toutes les distribs de la derniere génération (vista compris).

j’ai répondu à quelques questions... j’ai un peu hésité sur le choix de la langue du clavier il y avait plusieurs français (français latin9, français tout cours etc...)

pour le partitionnement, par défaut il proposait de se mettre sur les deux disques durs. j’ai décoché le disque dur de données et laissé le partitionnement auto sur le premier.

et là.... ça installe, la suite plus tard depuis une fedora....

les premiers pas, premières configurations

Ben à première vue, c’est Gnome, ça ne change rien., juste les menus légérement modifiés.

Carte graphique

Je fais mon kévin et essaie d’activer les effets du bureau. ça marche pas. Je me souviens que Nvidia est un pilote propriétaire, qu’il n’est pas actif par défaut. Sous ubuntu à l’installation, il proposait, en validant l’avertissement comme quoi c’est proprio (çay le mal) de l’installer. Là je n’ai pas trouvé. Donc dans google, "Fedora nvidia", trouvé sans problème sur le wiki. les effets graphiques marchent. j’ai vite fait personnalisé les couleurs du bureau au passage.

Flash

J’ai une architecture 64 bits, et sous ubuntu je n’ai jamais trouvé de solution qui me convenait parfaitement. les solutions alternatives foiréient ou n’étaient pas reconnues sur tous les sites. sur le wiki de Fédora, j’ai trouvé la meilleure solution, installer le module de flash 64 bits en version alpha. ça marche nickel !

Note je viens de vérifier, cette solution a été mise récemment sur le wiki de ubuntu.

VLC free

Comme toutes les distribs récentes le pare feu est activé, il faut mettre une exception pour utiliser le multiposte.

Je ne suis pas un pro d’IPtables, j’ai cherché un peu de doc. J’ai trouvé quelques trucs dans le forum de fédora, mais rien d’intelligible rapidement avec ma culture dans le wiki.

en cherchant bien pour d’autres trucs, je me suis aperçu que la force de ubuntu en plus d’être plus user friendly et d’avoir un wiky beaucoup mieux organisé.

Yum (l’équivalent de apt-get)

Fédora fonctionne avec du .rpm pour les paquets, généralement il suffit de remplacer apt-get par yum et ça marche. ça me parait l’égèrement moins rapide que apt-get, mais ça reste rapide, les fichiers linux sont supers légers contrairement aux applis W$ (je n’ai pas trouvé l’équivalent du apt-get —purge)

Conclusion

Vla une impression d’écran

Je me sens encore un peu perdu sur cette distribution, mais ça vient vite.

Page top