Immersion dans les restaus du coeur

Les restaus du coeur font plusieurs actions:

  • La banque alimentaire, distribution de sacs de courses aux bénéficiaires (ayant la carte)
  • Les restaurants du coeur, c’est l’objet de ce billet(repas en sale libre d accès)
  • La maraude (un camion qui se déplace distribuer des sandwitch, les bénévoles disent que c’est moralement le plus dur)
  • Des distributions diverses. (vêtements jouets etc...)

J’ai été trainé plus ou moins malgré moi à participer à la préparation et au service d’un des repas du restau du coeur. C’est la banalité de beaucoup de bénévoles et des utilisateurs des restaus, pourtant j’ai été agréablement surpris.

Toute la partie logistique au niveau du dépôt etc... je ne l’ai pas vu, mais je vais tenter de vous retracer ce repas, par les bénévoles, les personnes accueillies, l’organisation.

Les bénévoles. Ils sont super nombreux, la plupart participe un jour par semaine. et c’est ouvert tous les jours. Ils sont simples, sympathiques et chaleureux. Ils ne paraissent pas vraiment chercher la reconnaissance. Et disent humblement qu’ils sont là pour eux même quelque part. Une activité socialisante ou autre.

Le premier pour préparer ce repas du soir était arrivé vers 15 heures. La préparation des plats et de la salle se fait dans la bonne humeur. nettoyer, laver, couper les melons, dépaqueter du jambon, le café etc...

J’ai entendu une fois "de toute façon ça reste les restaus du coeur faut pas trop en demander". Ça paraitrait choquant, mais je me suis aperçu qu’ils étaient en fait super attachés à ce que le service soit de qualité malgré les moyens du bord. J’ai d’ailleurs du reprendre tous les melons que j’avais curés... car je l’avais fait comme chez moi il restait quelques pépins.

1309016022296.jpg

Concernant l’hygiène lors de la préparation. Bah je fais une déformation professionnelle, travaillant en milieu hospitallier. En salle de préparation, lors d’un audit d’hygiène tel qu’en milieu hospitalier, il serait reproché notamment:

_Le manque de séparation entre les livraisons et la préparation (principe de la marche en avant.)
_L’absence de poste de nettoyage des mains (vous savez soit un systeme où on active le robinet avec le pied ou la cuisse, afin de ne pas se salir les mains propres lors de la fermeture de celui ci)

1309017309242.jpg

Ils se lavent les mains quand même, utilisent des gants à usage unique, les murs et les éléments, bien qu’écaillés et pas tout jeunes sont nickels!

Concernant les produits. Une partie, provient d’achats des restaus, et une autre de grandes surfaces qui fournissent des produits dont la date de péremption est juste.

Non, on n’a filé aucun produit périmé, et pour les légumes; ceux qui étaient trop murs ont été éliminés. Les bénévoles m’ont expliqué qu’avec ce principe d’approvisionnement, ils étaient soumis aux aléas de la quantité. Quelques rares jours, ils ont trop et fournissent des sacs avec les repas. Pour ne pas que ça se perde... D’autres, dont tout cet été, ce sera la galère.

tout est pret.

1309016054094.jpg

18 heures, ça ouvre.

Une partie des personnes accueillies fait le tour des bénévoles pour serrer les mains.

On a accueilli ce soir 75 personnes.

Des gens comme vous et moi, dont 3 jeunes (sans accent) probablement étudiantes, ce qui m’a surpris, des gens simplets, quelques clochards, quelques paumés de la vie. un couple avec un enfant de 10 ans environ, super poli et timide.

L’un deux est arrivé sans chaussures, en chaussettes, il se les était fait voler dans la nuit. Les bénévoles se sont décarcassés pour en trouver une. Du coup d’autres ont tenté, aussi d’en avoir, précisant leur pointure. Les godasses, ce doit être dur à renouveler dans la misère. On a du refuser.

Au service, j’étais au poste du café - chocolat - jus de fruit :p (le truc simple). Sauf que n’ayant pas de lait en stock, nous n’avons pas pu faire de chocolat au lait, et Les bouteilles de jus de fruit étaient relativement rationnées. Bref voir des yeux qui crevaient d’envie du chocolat chaud ou du petit plaisir d’un jus de fruit, c’était dur de devoir dire "Bah non, désolé il ne reste que du café".

Chose assez étonnante, c’est que ce repas en salle... l’ambiance était bonne, ils en profitaient pour discuter à table... comme au restau, ou dans une maison. Les quelques personnes qui pouvaient paraître moins sociables n’ont posé aucun soucis.

Le truc malheureux c’est que le restau sera fermé dans deux semaines. Il n’y aura plus qu’une distribution par semaine, (distribution différent de restau), et super restreinte aux bénéficiaires les plus démunis) Deux raisons: la difficulté d’organiser les bénévoles l’été, mais surtout parce que le dépot est vide.... jusqu’en décembre.

Je pense avoir fait le tour, billet hors sujet sur ce blog. Merci pour eux aux bénévoles et aux donateurs.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://blog-du-grouik.tinad.fr/trackback/622

Fil des commentaires de ce billet

Page top